Articles - Fana'briques


Le retour de la Ligne à Grande Vitesse

0Commentaires

Pour vous parler de la Ligne à Grande Vitesse (LGV), j'ai en fait deux points de vue : celui du responsable animations/concours et celui du participant à la compétition. En effet, les nombreuses discussions pour préparer la LGV m'ont donné envie de réaliser un TGV à la mesure de ce que serait la nouvelle LGV (qu'on va appeler LGV2).

Je commence avec la première casquette, celle d'organisateur de l'évènement.
L'idée de reproposer la LGV à Fana'briques (après 2008) est née durant l'exposition à Saint-Rambert où la LGV faisait sa deuxième sortie (cf article sur cette exposition sur ce site) lors de discussion entre les membres de BàB (propriétaire de la LGV) et ceux de Fanabriques qui avaient fait le déplacement. Très vite, c'est un projet commun qui s'est dessiné : BàB fournirait une nouvelle LGV avec de nouveaux rails et des virages à grand rayon de courbure, Fanabriques fournirait un châpiteau de 40 m de long pour l'installer (couper la salle en diagonale comme en 2008 n'était plus envisageable). Durant les mois qui ont suivi, le chantier de la LGV2 se développait en intégrant des virages relevés pour augmenter la vitesse de passage en courbe. Du coté de Fanabriques, le châpiteau avait été financé. Denis H. a officiellement annoncé la LGV2 par un article sur FreeLUG. De mon coté, j'ai lancé un appel à participants fin mai. Tout était donc réuni pour que le retour de la LGV à Rosheim soit un grand spectacle.

Je change de casquette pour celle de futur participant.
M'étant beaucoup impliqué dans les discussions visant à définir la LGV2 et ayant rédigé un petit article plein de formules sur le site de FreeLUG pour comprendre l'origine de la vitesse limite en courbe d'un train, j'ai décidé en février 2010 de réaliser un train spécialement pour la LGV2. Le projet Thalys version commerciale était né. C'est donc un train TGV le plus réaliste possible comportant 10 véhicules (2 locos et 8 wagons) aux couleurs rouge et gris du Thalys PBA que j'ai commencé à concevoir. Connaissant les caractéristiques de la future LGV2, j'ai calibré l'articulation entre voitures pour que le train passe tout juste dans les courbes en dévers. Enfin, le respect des rapports largeur/hauteur et largeur/longueur m'a obligé à décorer les bogies mais seuls des bogies moteur peuvent l'être. Conséquence, en version commerciale, le train comporte 13 bogies moteur qu'il m'était impossible de tester ailleurs que sur la LGV2.
 

Le Thalys en version commerciale (10 véhicules) dans le virage de la LGV2.

Une page MOCpages (en anglais) présente plus particulièrement ce TGV Thalys : http://www.mocpages.com/moc.php/212769.

Pour finir, afin de participer à la compétition prototype, j'ai réalisé un petit train futuriste très français de nom BBR6x40 pour Bleu Blanc Rouge / échelle 6 / 40 km/h (l'objectif).
 

 

Le prototype BBR6x40 a coté de son petit frère 6 fois plus petit.

Le jour de l'exposition, j'ai les 2 casquettes mais étant bien occupé par l'organisation, j'ai peu de temps pour voir tous les trains ayant circulé.
Du point de vue de l'animateur, j'ai été déçu par le petit nombre de participants à la compétition (3 en TGV officiels et 2 en prototype). Par contre mon appel à participants aura permis à de nombreux trains de circuler "pour le fun" tout le long du week end. Ainsi, on a pû voir une bonne partie des trains officiels LEGO (train de passager 7938, metroliner 4558, high speed train 4511, les shuttle 4560 et 4559), un train de marchandise de 8 m de long et des magnifiques trains allemands réalisés par Christian H. (ces trains allemands sont des répliques de vrais trains ayant réalisé des records à leur époque).

Les trains allemands de Christian H.

Je pense que le public a été ravi de voir circuler une telle diversité de trains mais a dû rester un peu sur sa faim concernant la grande vitesse.
Du point de vue du participant, j'avais donc engagé mes 2 trains : le Thalys en TGV officiel (2 locos et 3 wagons)  et le BBR en protoype. Très vite, la compétition s'est réduite à des duels avec Pierre L. avec son ICE 7897 et JAC avec son prototype fusée spatiale. Le petit nombre de participants nous a permis de faire de nombreuses et longues scéances. Honnêtement, voir le Thalys serpenter dans la courbe en dévers constituait déjà une victoire pour moi parce que mon train n'avait pas fait un tour de roue avant ce jour. De plus, il tient très bien la route en ligne droite puisqu'il est lourd et rigide ce qui m'a inscité à mettre la tension à fond (31 V) lors de la dernière scéance de dimanche pour finir avec 918,84 km/h (21,37 km/h réels) avec le meilleur chrono sur la ligne droite.
Lors de la scéance de samedi, j'ai fait un run presque à fond avec le BBR (qui a fini explosé contre la vitre en plexiglas au bout de la ligne droite) établissant le meilleur chrono des prototypes avec 1282,81 km/h (29,83 km/h réels) battant de 1 km/h le précédent record de JAC. Par contre, après remontage du prototype, j'ai pas pû faire un nouveau run complet sur la ligne. Bilan personnel plutôt positif avec les meilleurs chono en ligne droite dans les 2 catégories (j'ai préféré ne pas participer à la compétition "meilleur tour" pour ne pas risquer la chute des tables de mes trains du fait de l'insuffisance de protection en plexiglas de la LGV2 autour des virages).

Pour complèter le palmarès, la nouvelle compétition "rapidité au tour" revient à JAC en prototype avec 19,336 s et à Pierre L. en TGV avec 21,679 s (l’organisation considère que ce ne sont pas des records à battre, la longueur du tour pouvant varier d’une exposition à une autre). 

Le prototype de JAC au bout de la ligne droite.

Conclusion : je ne peux que féliciter BaB (Denis à la résine et Xavier aux fils électriques) pour avoir relevé et réussi le défi de monter la LGV2 à Fana'briques 2010 et espérer que ces scéances (toujours trop courtes) de grande vitesse en train LEGO vont susciter des vocations pour que les futures compétitions se fassent avec plus de participants.

Xavier qui surveille la circulation d'un ICE sur la LGV2 du bout de la ligne droite tandis que Denis achève le montage d'une tour de verre.

Quant aux trains, ils sont certes délicats à concevoir parce qu'on ne peut pas les tester chez soi à 20 km/h réels (900 km/h à l'échelle LEGO) et le risque de griller les moteurs de 9V est toujours présent, leur réalisation constitue un challenge particulièrement intéressant à relever. Quant au futur, je suis persuadé que la quatrième sortie de la LGV verra apparaître des innovations techniques pour augmenter la vitesse en courbe et le freinage en bout de ligne droite pour les prototypes.

Quelques vidéos de la LGV2 :

Travelling le long de la LGV : http://www.youtube.com/watch?v=oLoYHABb2A4&hd=1

Diaporama le long de la LGV2 : http://www.youtube.com/watch?v=pIFcTGCfrsk&hd=1

ICE sur LGV2 : http://www.youtube.com/watch?v=w-SLL0P-0nQ&hd=1

Maerks sur LGV2 : http://www.youtube.com/watch?v=ocrNVBC1z-I&hd=1

Prototype de JAC sur LGV2 : http://www.youtube.com/watch?v=jPVyNjtoze8

Zeppelin de Christian H. sur LGV 2 : http://www.youtube.com/watch?v=qyBvChHUcVI

Thalys sur LGV2 :

http://www.youtube.com/watch?v=P8zqAoyAfns&hd=1

http://www.youtube.com/watch?v=LSM9caG3O3g

http://www.youtube.com/watch?v=M4P74M_qrV8

http://www.youtube.com/watch?v=Htt4vZFAOcU (de 6:20 à 7:17).

Ecrit par Daniel STOEFFLER le Jeudi 15 juillet 2010 à 15h18

Invité




En cas de problème, veuillez contacter le Tous droits réservés © 2017
Avertissement : Ce site n'est pas affilié ou validé par The LEGO© Company
. RSS Facebook